• 08 décembre - Solo Jean-Sébastien Mariage - Marcq-en-Barœul

    Jean-Sébastien Mariage, guitariste formé à l’improvisation par Patricio Villaroel, développe de nouvelles techniques et matériaux qui font évoluer son instrument, le transcendent, l’ouvrent à des sonorités inattendues, à des musiques insoupçonnées.
  • 11 décembre - ONCEIM + Phil Minton et Audrey Chen - Pantin

    Minton et Chen explorent les profondeurs de leurs instruments les plus intrinsèques et les plus corporels. Leurs improvisations sont sans peur, fragiles, affamées, passionnées, déchaînées, ululantes et animales, mais sont également à tous égards humaines.
  • 12 décembre - ONCEIM + Jacques Perconte - Pantin

    Perconte est le premier artiste à avoir travaillé sur les codecs de compression vidéo pour en faire une technique esthétique. Il manipule les technologies d’encodage et de stockage des images numériques pour créer des paysages magiques sous forme de contes colorés.

Concerts passés

_____________________________________________________________________________________________________________

Bergerault/Mariage

Claire Bergerault : Accordéon, voix
Jean-Sébastien Mariage : guitare électrique

Extraits des enregistrements réalisés au TAP (Théâtre Auditorium de Poitiers) :

Extrême lenteur.
C’est la seule consigne que Claire et Jean-Sébastien se sont non pas imposée, mais qui s’est présentée comme une évidence.
La crainte que rien ne vienne créer la tension sera justement le terreau des évènements.
C’est alors qu’un détail, infime, surgit, comme par un accident sur un parcours pourtant rectiligne mais tendu. Il sera le déclenchement d’une chute, d’un vertige, dans lequel on n’aura d’autre choix que de s’immerger. Cette poussière de variation deviendra alors immense, et constituera le propos du son.
Cet étirement radical, plutôt que de disperser les éléments constitutifs du son, en met en valeur d’autres, cachés à priori, finalement nombreux, qui se révèleront comme autant de surprises que les deux musiciens saisiront comme une chance.

Lien : Claire Bergerault

Claire Bergerault

Faire un commentaire sur cet article

Contact