• "Missing Time" de Frederick Galiay : Nouvelle chronique

    le bassiste inaugure le drame, engendre une situation dont il maitrise toutes les occurrences, du bruissement le plus ténu à l’apocalypse la moins contrôlable. Le processus créatif vient de naître au cœur de ce laboratoire horizontal dont émergent les premiers échos d’une œuvre ancrée dans le son, mais tendant vers une forme de beauté plastique.

Actualités précédentes : Pages ... | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | ...

_____________________________________________________________________________________________________________

Frederick Galiay

Basse électrique, composition, images.

Acte 1

Composition audiovisuelle de Frederick Galiay
Diction : Morgane Paoli





Ça commence un de ces soirs fiévreux,
dans les premiers,
par une sorte de hurlement rentré,
de panique froide et immobile.

Torsion brutale et étrangement ouatée,
disloquant tous repères d’un souffle.

D’une gifle.

Du souffle d’une gifle.

Temps et espaces dissous,
abscons,
filtrés puis tamisés,
séchés,
réduits jusqu’à n’être plus qu’onde de choc.

Le jus de l’onde d’un choc,
sa liqueur.

Son fluide
-impeccables cliquetis d’inutilité-
son essence douloureuse.


Faire un commentaire sur cet article

Contact