• Supersonic cet hiver

    Thomas De POURQUERY, sax alto, soprano, chant et direction Fabrice MARTINEZ : trompette, bugle et chant Laurent BARDAINNE : sax ténor et chant Frederick GALIAY : basse électrique Arnaud ROULIN : claviers Edward PERRAUD : batterie
  • Supersonic "Sons of love"

    Après la superbe soirée pour la sortie du nouvel album, le mois dernier à la Gaité Lyrique (Paris), le "all stars" dirigé par Thomas de Pourquery repart sur les routes...

Actualités précédentes : Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

_____________________________________________________________________________________________________________

Wrac

Articles divers ne trouvant pas leur place dans les autres rubriques.

SUPERSONIC "Play Sun Ra"

Thomas De POURQUERY, sax alto, soprano, chant et direction
Fabrice MARTINEZ, trompette, bugle et tuba
Laurent BARDAINNE sax ténor et baryton
Frederick GALIAY, basse
Arnaud ROULIN claviers
Edward PERRAUD batterie

« ... six cavaliers de l’apocalypse tranquille selon Sun Ra, j’ai nommé Supersonic, projet-hommage au maître du jazz cosmique (mais pas que) dirigé de poigne de maître par Thomas de Pourquery, saxaltiste du bonheur moussant, jazz-star charismatique dont notre chère musique préférée a tant besoin. Autour de lui qui bouge tout seul dans son little big costume à revers rouge moiré, des musiciens qui font bloc et plaisir à entendre : Zim l’imperturbable au trombone si cultivé, Fab’ Martinez à la trompette-qui-danse, Arnaud Roulin au piano malin et au Moog – ou un machin comme ça je sais plus – mutin, Frederick Galiay à la basse pitbull (ce garçon mord le groove !! ), Edward Perraud et ses contes brûlants touillés-rythmés aux baguettes de feu. Une joyeuse bande de drilles aux visées soniques intergalactiques. »
Peter Cato Jazz Magazine

Concert au festival Jazz sous les pommiers Mai 2011. Archive !

Love in outer space :





Thomas de Pourquery & Supersonic, Tribute to Sun Ra, Part 1 from pouria hosseinpour on Vimeo.

"...Cette semaine j’ai croisé un nouveau vaisseau, galette noire constellée de signes à décrypter sur ma platine. Le disque file à une vitesse Supersonic, sans que l’on sente le temps passer ni le temps passé. La musique de Sun Ra est intemporelle. L’équipage rassemblé par Thomas de Pourquery l’interprète fidèlement en se l’appropriant, captation d’héritage légitime où les chœurs battent le cosmos comme si coulait dans leurs veines un fluide brillant et vital. Peut-être sommes-nous en face d’un pli du temps ? Combien sont-ils ? Arnaud Roulin contrôle les touches noires et blanches, Frederick Galiay et Edward Perraud entretiennent la pulsation, Fabrice Martinez actionne les pistons, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery soufflent leurs fusées à réaction, et tous, d’une seule voix, de reprendre les incantations qui nous font décoller. L’hommage est merveilleux, la liberté du jazz intacte, l’essai transformé, la balle est dans votre camp, commandez Supersonic, ça fait du bien !" (Quark, L’autre disribution) Jean-Jacques Birgé Mediapart




Faire un commentaire sur cet article

Contact