Du 6 au 17 octobre - Guylaine Cosseron et Jean-Sébastien Mariage en tournée au Japon

Guylaine Cosseron : Voix
Jean-Sébastien Mariage : guitare

6th OTOOTO - Tokyo
8th Ftarri - Tokyo
9th Studio T Bone with Rabito Arimoto - Osaka
12th Rakudouan with Setsuhi Shiraishi - Kanda
13th Sakaiki with Naoki Kita - Tokyo
14th Airegin with Tetsu Saitoh - Yokohama
15th Buddy with Naoto Yamashi, Mamiko Hosokawa and Setsuhi Shiraishi - Tokyo
16th FTFTFTF - Nana-Hari with Hideo Ikegami - Tokyo
17th 810. Outfit café with Naoto Yamashi percussions) et Maresuke (Contracello)

Le duo Cosseron / Mariage est invité au Japon pour 9 concerts à l’automne 2018.

Cette série de concerts sera déclinée sous différentes formules, au départ en duo, puis accueillant pour quelques soirées plusieurs musiciens, danseurs et calligraphes japonais issus de la scène contemporaine locale.
Guylaine et Jean-Sébastien explorent non pas d’hypothétiques différences d’identités culturelles, mais la tension fertile révélée par l’écart des civilisations. De cet « entre » ressort un ensemble inédit, propre à l’instant partagé, dont la vocation est de créer une terrain d’écoute unique.

Liste des artistes japonais invités :
• Naoto Yamagishi : percussions - http://www.naotoyamagishi.com
• Naoki Kita : violon - https://www.naoki-kita.com
• Tetsu Saitoh : contrebasse - https://www.youtube.com/watch?v=Okua8bvXF2M
• Rabito Arimoto : trompette - https://www.youtube.com/watch?v=tR47Ldv-g3U
• Setsuhi Shiraishi : calligraphie - https://www.setsuhi.jp
• Mamiko Hosokawa : danse - http://mamikohosokawa.com/?tag=越生
• Hideo Ikegami : contrebasse - http://www.hideoikegami.com

Le duo :
Ce duo visite l’entre-deux, non pas du son mais de sa signification. C’est l’association et elle seule de ces deux musiciens qui définira un objet sonore, esthétique, éthique ; car ici chacun travaille ailleurs, bornant par leurs sons respectifs un milieu vide, libre à toute interprétation. Leur seule volonté consiste à créer ce lien qui par son mélange, son tournoiement, laissera apparaître une forme qui, quoi que l’on en dise, se présente toujours comme une fin.
Attelé exclusivement à cette tentative, ils permettent à chaque auditeur d’en voir mieux qu’eux même ce qui en sortira, non pas avec certitude, mais au contraire, avec la distance à soi qui s’impose alors. Guylaine Cosseron et Jean-Sébastien Mariage collaborent musicalement depuis 2016 dans plusieurs projets, avec le percussionniste Sébastien Bouhana (Drôme), le Grand Orchestre Plage Sonore (Normandie)...



Cette tournée bénéficie de l’aide de la Sacem et de la Spedidam

 

Répondre à cette brève

 

Contact